Questions fréquemment posées

Le cabinet est-il accessible aux personnes à mobilité réduite ?

Une place de parking « handicapé » dédiée se trouve en face de l’entrée. L’immeuble est muni d’un ascenseur. La circulation d’un fauteuil de dimension standard est possible.

 

Parcours de soin mode d'emploi :

L’accès direct (sans passage préalable par le médecin traitant) est toujours possible.

 

Toutefois, afin que la consultation soit remboursée sans pénalité, il vous sera demandé un courrier de votre médecin ou chirurgien-dentiste, lorsque vous sollicitez un avis.

 

Par contre, aucun courrier préalable n’est exigible pour initier des soins dentaires, prothétiques, ou pour effecteur un acte chirurgical.

 

Qu’en est-il du règlement des honoraires ?

Le cabinet pratique la télétransmission des feuilles de soins électroniques.

Le tiers-payant n’est pas disponible.

Un terminal de paiement par CB est en service.

 

Membre d’une AGA le règlement par chèque est accepté.

 

Tout patient, quel que soit son régime d’assurance (AMO ou CMU) devra justifier d’une carte  VITALE à jour de droits ou à défaut, de l’attestation papier valide.

 

A l'hôpital, se munir de sa carte vitale et de sa carte de mutuelle ; le tiers payant est systématique.

 

Le praticien pratique t-il des dépassements ?

Le Dr GENCE est conventionné et exerce en secteur 1.

 

La consultation, les soins dentaires, la chirurgie sont à honoraires opposables et remboursés à 70% par la Sécurité Sociale et 30% par la mutuelle complémentaire le cas échéant.

 

Les prothèses dentaires, l’implantologie, la chirurgie gingivale, la dentisterie cosmétique sont à honoraires non opposables, et font l’objet d’un devis préalable à toute mise en œuvre, qui n’est effective qu’à l’issue de délai légal de réflexion.

 

Les tarifs des actes les plus courants sont affichés en salle d’attente de façon réglementaire (décret 2009-152 du 10 Février 2009 relatif à l’information sur les tarifs pratiqués par les professionnels de santé).

 

Y a-t-il des prestations médicales que le Dr GENCE ne dispense pas ?

Les cas relevant d’orthodontie, de chirurgie cervico-faciale, de chirurgie carcinologique, de chirurgie orthognatique, d’occlusodontie sont adressés au spécialiste correspondant, sous réserve de l’accord du patient, ou à défaut au praticien de son choix.

 

Les normes d’hygiène au cabinet sont-elles respectées ?

La chaîne de stérilisation des instruments comporte un thermodésinfecteur MIELE, et un autoclave ALPHAKLAVE muni d’un cycle anti-prion permettant la destruction des ATNC (agents transmissibles non conventionnels) et celle des agents responsables des hépatites virales, de la tuberculose et du SIDA.

 

Les DASRI (déchets d’activité de soins à risque infectieux) sont conditionnés, enlevés et incinérés par les soins de la société MIDI-COLL.

 

Les appareils utilisés sont-ils conformes aux normes en vigueur ?

Le matériel d’imagerie subit :

  •  un audit externe : par la société APAVE.
  •  un audit interne : par la société TCE, M Thierry CARDON est PCR en titre (personne compétente en radio-protection)

Le matériel est éprouvé à la fréquence qu’impose la législation en vigueur.

 

Le cabinet est muni d'un DSA (défibrillateur semi-automatique).

 

Qu’en est-il des plateaux techniques ?

Les établissements qui les supportent sont engagés dans le process de certification en vigueur.

 

Une politique de développement professionnel continu est-elle mise en place au sein du cabinet ?

Le Dr GENCE a validé son EPP (engagement de pratique professionnelle) en 2005, il est membre associé de la société française de chirurgie orale (SFCO) et à ce titre en suit les journées et congrès de formation. Il a été accrédité le 30 décembre 2011 par la Haute Autorité de Santé (HAS). Le praticien applique les recommandations émises par l'HAS et celles qui sont émises par les sociétés auxquelles il est affilié.

 

Le DPC (développement professionnel continu) s’impose à tous les praticiens.

 

Recourir aux compétences d’un praticien accrédité exerçant au sein d’un établissement certifié, et ce, quelle que soit la spécialité concernée, vous assure de bénéficier de soins scientifiquement éprouvés au sein de locaux à haut niveau d’hygiène.

 

Qu’en est-il de la pharmacovigilance et de la veille sanitaire au sein du cabinet ?

Tous les événements indésirables potentiellement survenus à l’issue d’une prescription médicamenteuse font l’objet d’une déclaration au centre Midi-Pyrénées de pharmacovigilance.

 

Télécharger le formulaire de déclaration EI.

 

Une veille sanitaire informatique est assurée en permanence et en temps réel à l’écoute des bulletins de l’agence nationale de sécurité du médicament (ANSM).

Leurs recommandations sont appliquées dès leur mise en ligne.